Les sons

Ma relation avec les sons est plus récente j'ai toujours aimé la musique et je suis sensible à l'émotion qu'elle procure, à cette capacité qu'elle a de rapprocher les gens. J'ai toujours été en admiration et même un peu envieuse de ces artistes sur la scène ,capables de déplacer des foules, de transmettre des émotions, des messages …

Comme j'aimerais chanter sur une scène et produire cet effet sur les gens (je me dis parfois que je l’ai peut-être déjà vécu, tellement cela résonne en moi).


J'ai découvert les sons des instruments utilisés autour du yoga en formation yoga. Je n'avais jamais entendu un gong, je n'avais jamais vraiment entendu chanter un bol même si j'en avais déjà vu. J'ai découvert les hangs, drums, tambours chamaniques, les bols de cristal, les loshis, les diapasons les tingshas au fur et à mesure de mon expérimentation du yoga et j'ai trouvé la puissance des vibrations tellement grande et tellement complémentaire de la pratique des asanas et de la respiration !




Les postures et respirations pendant la séance de yoga permettent d'atteindre un niveau de relâchement du corps tel qui permet de calmer l'esprit. Une fois le corps et l'esprit apaisés, les vibrations viennent saupoudrer la pratique précédente comme du sucre glace, une finition qui viendrait s'insinuer dans chacune des cellules pour les faire vibrer, pour se sentir à la fois détendu, énergisé, équilibré, harmonisé.

Le gong est pour moi comme un son qui vient remuer l’eau juste au-dessus de la vase : il vient décoller toute cette boue que nous avons laissé tomber à l'intérieur de nous, il l'aide à remonter pour pouvoir l'évacuer.

J’ai un gong lunaire de 45cm. Je l’utilise durant les ateliers thématiques mensuels : yoga ou

Méditation/bain sonore.



Les bols, pour moi parlent plus au cœur et s'insinue dans les cellules. Ca m'amène plus de joie, d'équilibre comme si je pouvais ressentir chaque tintement vibrer à l'intérieur de moi dans chaque partie de mon corps. J’ai un bol résonnant sur la fréquence du chakra du cœur. Je l’utilise durant les ateliers thématiques mensuels : yoga ou Méditation/bain sonore.

J'utilise les tingshas en ouverture de séance (mon mari m’en a offertes en neuf métaux je n'en avais jamais vu, elles ont un son plus cristallin qui durent très longtemps).


Une fois les élèves posés sur leur tapis, dès qu'ils commencent à avoir l’esprit apaisé, j'ouvre la séance avec ce son et cela laisse dans l'atmosphère un silence incroyable comme si une porte s'ouvrait sur la séance. Elle symbolise l'ouverture de cet espace-temps que l’on va passer ensemble.


J'utilise les koshis (carillons) à chaque fin de relaxation. Après le scan corporel il y a toujours un moment de musique soit une musique enregistrée (très rarement), soit un koshis ou un duo de koshis complémentaires. J'ai les koshis représentant les quatre éléments. En début de séance je les teste et ressens lequel j'ai envie d'utiliser pour la séance. C'est pour moi la façon d'instaurer un rituel : ils savent qu'après cet instant la relaxation sera terminée.

Les élèves adorent ce son de petits de carillon que je fais tinter au-dessus de chacun d'eux qui rappelle un peu le mobile des enfants.

Les instruments sont devenus indispensable pour moi pendant les cours ou les ateliers.